Connexion
Connexion

Nos vins


Nous avons souhaité créer un avènement en matière de vins.

Nous avons donc planté du:

  • Petit Manseng, cépage Roi à Jurançon,
  • Riesling, Prince d’Alsace.
  • le Camaralet

Notre vin est donc une composition de ces deux cépages, elle en fait un vin unique. L’assemblage peut varier en fonction de la qualité de la climatologie de l’année. Mais les deux cépages sont toujours présents dans le vin.

La densité de plantation étant de 4400 pieds sur une pente très importante, le travail s’exécute à la main pour toutes les tâches à l’exception des applications des anti mildiou et Oïdium.

Les vendanges ont lieu en octobre pour les secs, en novembre entre le 7 et le 15 du mois pour les mœlleux,

La vinification est réalisée par le domaine Bellegarde de Monein.

Les deux cépages sont vinifiés à part, puis sont élevés 8 mois en barriques.

L’étiquette regroupe trois thèmes :

  • La pente face aux Pyrénées,
  • Le miroir doré du verre de dégustation,
  • Le nom du lieu en Béarnais : La Casta (La châtaigneraie).

Situation géographique : Commune de Bizanos, sud de Pau, coteaux face aux Pyrénées, d’une pente de 30 à 45 %.

Superficie : 1,36 hectares – Rendement : 32 hls/ha

Sols et Sous-sols : Argilo-limoneux mélangé a un nappage de galets provenant d’un versement sommital des anciens lits du gave. Sous-sol Poudingue de Jurançon.

 

Le Petit Manseng : Cépage d’origine Pyrénéenne.

Nous n’avons pas tout à fait l’ensemble de ces parents, ou frères et sœurs, mais nous pouvons dire qu’il était sur le secteur du Jurançon depuis la nuit des temps. Son nom est propre à son origine noble. Le Manseng vient du mot « Mansois » qui signifie : chez moi. C’est à dire que les nobles et les grands bourgeois, réalisaient les plantations dans des parcelles proches de la maison, faciles à protéger et à surveiller (Durquety Marcel INRA). Le mot Petit fait référence à ses grains et ses grappes de petites dimensions. Il est très alcoologène, pouvant dépasser 22 ° lorsque la saison le permet. Sa résistance aux maladies en fait un cépage préférentiel. Ses rendements ne dépassent pas les 35 hls/ha. L’acidité de son moût peut être très élevée, elle assure au vin une magnifique structure. Aromatiquement, influencé par le terroir et le porte-greffe, il offre une gamme importante entre les pamplemousses, citrons, ananas quand il est récolté tôt en saison, pour finir en fruits confits, figues, oranges, mandarines, fruits de la passion avec un velouté de structure très important. Il est certainement un des cépages français qui vieillisse le mieux en caves.

le Camaralet : Origine Pyrénéenne famille Courbu, Camaraou et Plant de Dubosc 2.

Ce cépage fait partie de l’A.O.C Jurançon , il était plutôt abandonné il a été ressuscité en 2000 et remis au gout du jour.Il s’associe très bien avec le Riesling , baissant l’acidité de ce dernier. Ses arômes fenouil, anis, complètent bien les deux autres cépages .cette parcelle a aussi une caractéristique spécifique , elle est agrée en tant que parcelle de pré-multiplications pour greffons sur les deux clones 1023 et 1024. Cette production de greffons sera mis a disposition des pépiniéristes et des viticulteurs.

Le Riesling : Cépage d’origine Alsacienne.

Beaucoup plus connu de tous le Riesling est un cépage alsacien très performant. Son origine géographique serait la région du Rhin et de la Moselle, historiquement implanté à l’époque de Charlemagne, sous le nom de Gentil Aromatique. Il prit ensuite le nom de Riesling dans la zone Alsacienne aux environs du 15 ème siècle.
C’est un cépage à petites feuilles et petite grappe qui a besoin de poursuivre sa maturité tard en saison. Plus sensibles aux maladies que le Petit Manseng il demande à être surveillé de très près.
Il donne des vins fruités et élégants quand il est vinifié en sec, en vendanges tardives. Ses arômes peuvent virer sur des notes d’hydrocarbures et accuser fortement le terroir.

Pour nous donc l’objectif était d’avoir une alliance de deux cépages ayant des caractères très personnalisés pouvant aussi bien convenir à un très grand sec comme à des moelleux d’excellence.

Notre travail depuis 2009

Nos activités depuis la première vinification se sont déroulées en liaison avec le vin : création de la confrérie , suivi des récoltes pour une production raisonnée et qualitative, commercialisation des vins auprès des restaurateurs, traiteurs et autres commerçants, participations à de nombreuses manifestations gastronomiques ( marchés de Noël, Ban des vendanges dans le sud-Ouest, petites foires locales et fêtes et manifestations  sportives….).

en 2011 pour notre premier vin,comme cela se produit fréquemment, nous avions un produit aromatique  accès sur la finesse.

en 2012 , un produit moins aromatique mais une structure qui a commencé à s’affirmer.

en 2013 un moelleux concentré et un sec très aromatique

en 2014 une structure bien présente et des arômes qui se sont dévoilés au fur et à mesure du vieillissement , mêlant des notes de châtaigne, d’abricot, et de fruits secs .

en 2015, nous décidons de ne pas faire de sec car le riesling a dû être sévèrement trié. L’assemblage total des 3 cépages en moelleux nous a surpris  qualitativement , après 6 mois de vieillissement en barriques

Nous vous laissons le soin de découvrir 2016 , tant en sec qu’en moelleux

Fiche-Technique